Les 6 commandements des choses à ne pas faire lors d'un baby-sitting

Après vous avoir conseillé 6 activités à faire lors d’un baby-sitting pour être la meilleure nounou du monde, nous préférons maintenant vous mettre en garde envers certaines choses rédhibitoires pour les parents (ou les enfants), qui pourraient peut-être faire de vous le/la pire nounou du monde… Rien que ça.

bébé triste.gif

Maël et Victorine vous donnent certes du fil à retordre, mais ne lâchez rien. Ne perdez pas votre sang froid en cédant à vos pulsions qui pourraient bien vous faire commettre un baby-sitting faux pas ! Pour vous aider, nous vous présentons ici les 6 commandements des choses à ne surtout pas faire lors d’un baby-sitting.

  1. Les laisser tous seuls : l’agacement monte et vous commencez sérieusement à penser à vous enfermer seul(e) dans la chambre des parents pour vous isoler de cet enfer. Loin de vous cette idée ! La règle d’or étant de ne jamais laisser des enfants sans surveillance, faîtes plutôt cinq minutes de relaxation/méditation sur l’application Petit Bambou.

zen.jpg

2. Être en retard : pour celles et ceux qui assurent les sorties d’école etc., il est très mal vu d’arriver en retard. Maël qui pleure, Victorine qui veut son goûter, et la directrice de l’école primaire qui vous jette un regard noir à votre arrivé…Et puis sans compter qu’elle ne manquera pas de le dire aux parents.

Tic Tac.png

3. Leur donner tout et n’importe quoi à manger : l’alimentation d’un enfant est cruciale pour sa croissance. Lors du goûter : miser sur du pain et 1 ou 2 carreaux de chocolat (et non les pains au chocolat de la boulangerie qui sont très riches en graisses ou les biscuits fourrés du commerce, très sucrés !) ou bien un fruit accompagné de quelques biscuits (type Petit Beurre de “Lu”, une valeur sûre). Le tout accompagné d’un grand verre de lait ou d’eau, et voilà deux goûters idéaux pour que le petit Maël soit concentré au moment de faire ses devoirs. Et puis vous savez sûrement que : “pas de sucre après 17h”!

Fille lait.jpg

4. Être sur son téléphone : de nos jours, les smartphones ont une place très importante dans notre quotidien. On sait que c’est dur, mais il est important que vous arriviez à rester focus sur les enfants que vous gardez, en ne cédant pas à la tentation de votre fil Instagram. Premièrement, cela détournerait votre attention (un accident est si vite arrivé, n’est-ce-pas ?). Deuxièmement, les enfants sont rapidement attirés par les écrans… Ils risqueraient de ne plus le lâcher.

tel enfant.jpg

5. Les laisser devant la télévision, sous prétexte qu’il ne fait pas beau dehors. Bien que ce soit une solution de grande facilité, cela doit tout de même rester dans un certain contexte. Si les parents vous ont autorisé(e) à les mettre devant la télévision, veillez à fixer des horaires, par exemple “le temps de deux épisodes”. Cela se règle bien sûr après de nombreuses négociations, mais on finit toujours par y arriver.

tv enfant.jpg

6. Les laisser dans le doute. Un enfant, ça pose beaucoup de questions. Mais vraiment beaucoup. Et puis ça se répète aussi. Keep Calm and Answer the Question. Bien que vous puissiez commencer à ne plus en pouvoir de : “c’est quoi le truc rouge là-bas ? À quoi ça sert un trombone ? Pourquoi tu fais çaaa ?”, il faut prendre son mal en patience car toutes les réponses que vous lui apporterez l’aident à se construire. Et puis vous lui sauvez un peu la vie puisque maintenant il sait que “le truc rouge là-bas” c’est ce qui permet de ne pas se faire écraser par une voiture au passage piéton.

who what.jpg

Et hop ! En suivant ces précieux 6 commandements du parfait baby-sitting, vous ne devriez pas avoir de problèmes. Respirez un grand coup, et tout ira bien ! 

Et retrouvez notre zapping de super nounous sur Pop Eye :




Norman El HaikComment